giovedì, dicembre 28, 2006

Pause

Blog en pause, je suis en vacances !! Retour à Naples prévu le 12 janvier après un passage par l'Andalousie :)

lunedì, dicembre 18, 2006

presepi


Specialite napolitaine : les santons. Ici chaque boutique a sa presepe (creche) et il existe une infinite de pastori (santons), des figures classiques, santa maria, joseph etc ... jusqu'a Prodi et bien sur les joueurs de foot ! J'ai peu de photos mais j'ai vu par exemple un boucher en train de hacher les couilles et la tete de Berlusconi, diverses celebrites italiennes et bien entendu le coup de boule de Zidane immortalise en terre cuite. Je crois que les artisans s'amusent beaucoup !
Mes preferes sont les etals de commercants reproduits en miniature, avec les poissons, les fruits de mer, les legumes ou la viande sculptes avec un extraordinaire soin du detail, et les personnages napolitains a l'ancienne. C'est rigolo les vieilles femmes napolitaines n'ont pas change ! Jeunes et jolies (quoique un peu trop pulpeuses .. ben ouais l'huile d'olice ca pardonne pas ! attendez de me voir) ou vieilles et sorcieres (comme mes voisines. Mais le meilleur c'est quand elles chantent la fenetre ouverte ! )


Le poissonnier


Legumes fraiis !


Il y en a de toutes les tailles, pour toutes les bourses, en terre cuite en general, plus ou moins beaux. Ceux-la coutent entre 60 euros pour les simples personnages d'une dizaine de centimetres et 200 euros pour la marchande et son etal. Moi j'ai tout juste les moyens d'acheter une tomate !

sabato, dicembre 16, 2006

la tombola della smorfia


Ce soir, chez nous, nous avons experimente la tombola napoletana !! Un jeu qui se fait aux alentours de Noel dans les familles.
En fait il s'agit d'une version du loto, c'est-a-dire que chacun a une cartella avec un certains nombres de chiffres, on tire les chiffres dans un petit panier en osier et chaque fois qu'un chiffre de notre cartella est tire on pose un jeton dessus. Le premier a avoir rempli sa cartella gagne la tombola !
Ceci dit notre version est beaucoup plus napolitaine ! D'abord on joue avec de l'argent (en fait on achete la cartella avec laquelle on joue, du coup on peut en prendre plusieurs, donc miser plus pour avoir plus de chances de gagner), et ensuite, ce qui m'a plu, c'est qu'a chaque chiffre correspond un mot, un objet, un personnage, ecrit en italien et en napolitain. Les cartes sont donc agrementees de petits dessins souvent cocasses ! Et tres tres napolitains : des personnages du folklore de Naples, comme Pulcinella, Pullecenella en napolitain ou Polichinelle en francais, mais aussi des mots du domaine de la religion, du sexe, de la vie de tout les jours ..

Un exemple de cartella. Numero 1 : L'Italie bien sur ! Le 28 le tette, 'e zzizze en napolitain, 44 La prigione et 58 il regalo ! (cadeau)




Quella che guarda a terre ! = "Ce qui regarde le sol" Je vous laisse deviner a quel partie du corps feminin le numero 6 fait reference :)


Voila je n'ai perdu que 6 euros !


On applaudit bien fort Olga qui vient de remporter 26 euros ! pff espece de polonaise va


Fabio, notre maitre de ceremonie, Emilie la peruvienne, Lukas et au fond Verena et Barbara les allemandesEt enfin rions un brin avec Olivier (francais) et Toto, qui est un peu le Raimu napolitain, tres tres connu et que j'aime beaucoup !

Je ramenerai une tombola, on s'organisera un tripot clandestin dites ?

Et aussi je poste souvent 2 articles a la fois, donc n'oubliez pas de regarder en dessous !

Portici

Le petit port de peche de Portici, une petite ville a la peripherie de Naples, juste en dessous du Vesuve. Nous sommes arrives vers 19h, c'etait la fin de la journee pour les pescatori qui finissaient de decharger leur cargaison de poisson frais. Ceux qui avaient termine avaient deja investi une espece de grande baraque, et a travers les vitres sales on pouvait les voir fumer, boire et jouer a la scopa .. molto tipico !

giovedì, dicembre 14, 2006

feste !


Vendredi soir nous avons fêté (ahhh lukas je t'aime ton ordinateur sait faire les accents circonflexes !! visiblement les allemands ont un clavier à mi-chemin entre le clavier qwerty et le clavier azerty .. on pourrait inventer un clavier international quand même) .. Qu'est-ce que je disais ? ah oui je parlais du non-anniversaire de Floraine chez elle vendredi, suivi de près par les 22 ans de Mariadina chez nous lundi, dans notre beau salon refait à neuf. Que de fêtes ! Je commence tout juste à m'en remettre :)

Io et Giancarlo

Floraine et Dan (Anglais)

Gaetano, qui a pour habitude de me prendre en giro, ou plutot de me faire marcher, avec son pote Michele (le coloc de Floraine) qu'est-ce qu'ils ont pu se foutre de moi !! Il gioco della mamma del agnello, je n'expliquerai pas ici les subtilités du truc mais en gros ils se sont moqués de moi 20 bonne minutes ..

Et plus sérieusement Gaetano est adorable bien qu'il soit un peu barge parfois, et Michele est un ours très mignon en pyjama (Floraine j'espère que tu vas lui trouver un déguisement d'ours !!)

Mon ptit Lukas avec Hannah la belge qui fume des cigarettes au clous de girofle importées de Malaisie (parfois je me dit que la catégorie de gens qui font Erasmus ont tous un petit grain)

Etant (un tout petit peu) gaie vendredi soir, j'ai raconté à tout le monde que la fête chez nous était une soirée pirate et qu'il fallait se déguiser, ce qui était un mensonge beaucoup plus gros que moi :)
J'ai réalisé le samedi matin que j'avais dit à la moitié des invités que c'était une soirée costumée et que la principale intéressée, Mariadina, n'était pas au courant :D
Du coup elle s'est déguisée en fée (?! Ne me demandez pas pourquoi) et on a eu juste une partie des invités plus ou moins déguisés !

Io et Jette avec notre trésor


Vee, Harry (anglais) et Pedro (Portugais). Ca c'est des pirates !



Raffaele, je dois dire assez crédible en pirate :)

Notre fée Mariadina

Allora .. Je ne sais plus trop qui est le grand brun, je sais qu'il est brésilien ?! Par contre Toni et Raquel, 2 portugais que j'aime beaucoup, surtout Raquel qui part malheureusement en février ..

Voilou, soirées réussies, c'est la première fois qu'on fait la fête chez nous mais ce n'est pas la dernière ! Et toi aussi Floraine, tu vas bien remettre ca, on pourrait fêter plus souvent ton non-anniversaire je trouve :)

martedì, dicembre 12, 2006

Un dimanche en famille

Giancarlo nous a invitées, Floraine et moi, à venir manger chez lui dimanche midi. Du coup on a passé tout notre dimanche après-midi avec sa famille, c'était un peu étrange au début mais finalement bien sympa ..
Nous avons donc la mamma, Giancarlo et son frère, sa soeur et son fiancé et une autre soeur avec son fils de 3 ans, Salvatore, Flo et moi, sans oublier le voisin venu prendre le caffè !


Salvatore et Giancarlo

Inutile de préciser qu'on a mangé comme des rois .. Ce fut parfois un peu difficile pour notre amie Flo qui ne supporte pas les fruits de mer et qui n'a pas osé le dire, mais franchement qu'est-ce qu'on s'est mis !! Et encore une fois en Italie on mange vraiment BEAUCOUP. Primi platti : spaghetti à la tomate et aux coquillages, ensuite crevettes, calamar et poulpe grillés, pepperoni (je n'arrive plus à me souvenir du nom en français ..) marinés accompagnés de salade verte.
Là c'est le moment où on fait une petite pause, on commente le match à la télé, on met un CD de musique de Noel ..
Quand soudain arrivent les escalopes panées (à la milanaise !) avec les légumes (là je m'excuse mais je n'ai plus le nom, en gros ce sont des espèces d'épinards qui poussent en Campanie) !! hop hop on enchaine !
Et on a le reste de l'après-midi pour se remettre avant l'arrivée du gateau, vers 6h .. :)

préparation du gateau

A part manger on a joué avec Salvotore puis avec le lapin de la famille, fait quelque dessins, écouté de la musique .. On s'est aussi extasiées devant les petites céramiques que fabrique l'une des soeurs, devant les tableaux du voisin, les photos du voyage de Giancarlo en France (Il a été assistant dans des lycées franòais pendant 7 mois) ..

Flo et Mario (euh le nom du lapin je l'ai oublié par contre )

C'était rigolo d'etre au milieu de cette famille, meme si c'est pas la notre ça fait du bien de se faire un peu chouchouter ;) Et puis je pense que c'est bien de voir un peu comment ça se passe chez les gens.
En tout cas les italiens sont vraiment très démonstratifs, je l'avais déja remarqué mais là c'était flagrant. Des bisous, des calins, des calins, des bisous ! Le grand fils qui se lève à table pour aller embrasser sa maman que c'est mignon ! On sent que la famille c'est ce qu'il y a de plus important .. Par exemple les 2 fils vivent encore dans la meme chambre à un age où, en France, on a déjà quitté le domicile parental.

regia di caserta

Une sortie entre filles pour aller visiter la Regia di Caserta, à une demi-heure de train de Naples, à Caserta donc. La Regia, surnommée le petit Versailles, a été commandée par la famille royale des Bourbons et dessinée par Vanvitelli. Le plus impressionant à mon avis sont les jardins (120 hectares !), que nous avons du nous contenter de regarder à travers les grilles, le parc étant fermé l'après-midi ..

En bref un grand chateau, personnellement je n'ai pas trouvé la visite incroyable, sauf peut-etre les crèches ..


Voici les premières photos des presepe traditionnelles napolitaines !


lunedì, dicembre 11, 2006

Giovanni Giuliano

Un ucciso !

Je me prépare tranquillement à manger quand Lukas vient me chercher :
"Marion viens vite voir, il se passe quelque chose dans la rue !"
En effet juste en dessous de notre balcon, devant notre porte, une cinquantaine de carabinieri ont installé une zone de sécurité interdite aux badauds qui s'amassaient petit à petit sur la place, avant l'arrivée des journalistes. Nous comprenons ce qui s'est passé quand les flics embarquent un corps sur un civière ..


Des messieurs en costume qui s'affairent (j'apprendrai plus tard qu'il s'agissait de hauts responsables de la police), des hommes de la police scientifique qui prennent des photos, les gens qui regardent, les journalistes qui tentent d'obtenir des informations et surtout, surtout deux femmes qui hurlent, contre les policiers, les journalistes, les badauds ..
"Ils ont tué mon Giovanni ! Vous vouliez voir le sang de mon Giovanni ? Le voilà ! ça suffit comme ça ?"

Le meutre a fait la Une des journaux napolitains le lendemain. Il s'agissait du fils de Giuliano, l'un des parrains les plus célèbre de Naples aujourd'hui repenti. L'histoire de la famille, ou plutot du clan, est particulièrement sinistre ..

Giuliano et son frère jumeau étaient 2 chefs importants de la camorra, il y a une dizaine d'année de ça. Un jour le fils du frère jumeau est mort d'une overdose, décidant son père à passer de l'autre coté et à collaborer avec la justice. Celui-ci a fait plus que ça : conférences, livres, en bref il s'est engagé totalement contre son ancienne organisation. Il a fini par se faire descendre : ça ne se fait pas de quitter les affaires comme ça ! Il a été suivi de près par sa femme.

Son frère, Giuliano, le plus connu, s'est ensuite décidé à quitter le monde de la camorra et s'est mis lui aussi du coté de la justice. Lui et sa famille vivent sous protection dans un village à coté de Naples, sauf son fils Giovanni qui avait décidé de rester à Forcella, son quartier (qui est aussi le mien, accessoirement ..). Il jouait au billard dans le "Club Napoli", un espèce de local ou les hommes du quartier se retrouvent et jouent à la scopa ou au baby-foot. Hier soir à 9h deux hommes sont arrivés et lui ont logé 4 balles dans la tete !

D'après la police c'est "seulement" un avertissement pour le père ..

Voilà donc encore une fois les mafieux qui se descendent entre eux, cela ne me concerne pas, mais ça me ferait plaisir qu'ils choisissent une autre rue tout de meme !

Forcella est historiquement, avec le quartier espagnol, l'endroit où vivent les familles, les clans .. je l'ignorais !

Promis le prochain post sera plus gai !

lunedì, dicembre 04, 2006

La disparition de Phil

18:36 : Philippine, étudiante française résidant à Santa Maria Capua Vetere, quitte le domicile de Floraine, étudiante française résidant à Naples, Piazza Municipio, pour rejoindre Sandra et Marie, étudiantes françaises (...) à la gare Garibaldi où elles se sont données rendez-vous à 19:00.

19:00 : Philippine n'est pas à la gare.

19:47 : Philippine n'est toujours pas arrivée sur le lieu du rendez-vous. Sandra et Marie, inquiètes, préviennent Floraine et prennent le train pour Santa Maria, pensant que Philippine est peut-etre partie sans elles et qu'elles la retrouveront chez elle.

22:03 : Philipine n'est pas chez elle. Sandra et Marie rapellent Floraine, qui appelle Marion.

22:29 : Marion rejoint Floraine pour constituer, avec Viola, italienne, la cellule de crise de Naples, en contact permanent avec la cellule de crise de Santa Maria constituée par Sandra, Marie et Theo (étudiant italien résidant près de Caserta, le nom exact du village n'étant pas connu du témoin).

( De 22:03 à 01:08 : Marie, Sandra et Theo sonnent chez Philippine dans l'espoir d'une réponse. La disparue ne possède pas de portable et est jusque là toujours introuvable. )

22:38 : Floraine, Viola et Marion vont signaler la disparition de la dénommée Philippine au commissariat de la Via Medina. Un agent de l'Etat leur explique qu'il est impossible de lancer des recherches avant 24h, et leur conseille d'appeller le 113 en faisant remonter la disparition au matin afin de lancer des recherches. Entre-temps le groupe de Santa Maria a aussi appellé les forces de l'ordre qui vérifie que Philippine ne se trouve dans aucun des hopitaux de la ville.

01:07 : Floraine décide d'appeller le 113, et commence à leur expliquer la situation.

01:08 : Le téléphone sonne. C'est Sandra : Philippine vient d'ouvrir la porte, elle dormait et n'a pas entendu la sonnette. Floraine, confuse, termine sa conversation avec son interlocuteur du 113. Philippine est vivante !!

Cette histoire peut sembler ridicule : appeller la police ? Se faire du souci alors que le plus vraisemblable était qu'elle soit au fond de son lit ? Pas tant que ça. Phil devait aller à un concert avec les filles, Sandra devait dormir chez elle, elle n'avait donc pas de raison de disparaitre comme ça ! En fait elle était simplement épuisée et avait pris son train, était allée se coucher en pensant qu'elle entendrait la sonnette.
On nous répète tellement que Naples est une ville dangereuse, qu'il ne faut pas sortir seul le soir, ect ect ... Qu'on finit par prendre les choses au sérieux ! Et à part nous, Phil ne connait pas énormément de monde ici, où aurait-elle pu etre ?

Bref cela nous fait rire maintenant mais on a eu TRES peur ..

lunedì, novembre 27, 2006

Amalfi

Ce samedi, première sortie sur la côte Amalfitaine. Après une bonne heure de train jusqu'à Sorrento, Floraine, Magali et Maria-Jesus (Espagne) et moi embarquons dans le car direction Amalfi. En réalité il est beaucoup plus rapide de prendre le train jusqu'à Salerne puis de revenir jusqu'à Amalfi plutôt que de longer toute la côte depuis Naples, mais nous l'ignorons et en conséquence nous passons un peu plus d'une heure et demie le teint verdâtre à cause des virages et de la conduite sportive du chauffeur ! Ce que je regrette pas une seconde étant donné le paysage ..


La côte Amalfitaine est réputée pour être l'une des plus belles du monde, et je le crois volontiers. Une côte rocheuse, découpée, une falaise qui tombe dans la mer bleue, des villages perchés sur le flanc des montagnes. Nous passons le temps du voyage le nez collé à la vitre, fascinées, le coeur qui bat parce que à 1 m du car c'est le vide et en même temps un peu malades à force de virages ... Madonna que c'est beau !


photos prises à travers la vitre du car, mais comment rendre la magie de l'endroit ? vous n'avez qu'à venir me voir ..

Une fois à Amalfi, le temps de se remettre de ces émotions avec un caffe, nous pénétrons dans la cité. Amalfi est en fait une ancienne république maritime indépendante. La cité commerçait avec toute la méditerranée, principalement avec l'Orient, et était, du IX au XII siècle, une puissance maritime reconnue. Au XII siècle, elle est prise par le roi Roger II de Sicile et commence son déclin. C'est aujourd'hui un petit port de pêche et surtout le centre touristique et balnéaire de toute la côte. Nous avons la chance de pouvoir éviter la saison touristique, mais c'est vrai que les hôtels de luxe se succèdent tout le long et que mon caffe, soit dit en passant imbuvable, m'a couté 2 euros ! Mais tant pis, le lieu reste magique, un mélange de cultures méditerranéennes, des minuscules ruelles en escaliers toutes blanches (ma petite maé je me suis crue dans tes paysages marocains), et la cathédrale !!

La cathédrale, orientale au possible

Il est effet possible de pénétrer, pour la modique somme de 2 euros 50, dans le jardin d'Eden : le cloitre voisin de la cathédrale, le bien-nommé jardin du paradis ! Cet exeptionnel endroit nous ayant inspiré quelques réflexions philosophiques sur la notion de paradis, nous devons bientot reprendre la visite car notre amie Maria-Jesus, ou plutot Speedy Gonzalez, à déjà pénétré dans la cathédrale.


Massimo, petit chenapan, reviens ici tout de suite !


Et euh, toi Floraine, t'en penses quoi du paradis ?

Speedy moi et Magali

Nous traversons la cathédrale plutôt rapidement, ainsi que la crypte qui contient la dépouille de St André ( je suis désormais bénite par le 2ème apôtre de Jésus, pêcheur de son état), un peu trop rapidement d'ailleurs au goût du gardien qui entreprend de nous expliquer l'histoire du lieu :) Molto gentile mais il est l'heure d'aller tester les pâtisseries locales. (spécialisées dans le citron)


Lesquelles seront dégustées (englouties, dira Speedy Gonzalez) sur la plage les pieds dans l'eau face au soleil couchant, pour ensuite finir la journée à se balader dans les ruelles de la cité.

giovedì, novembre 23, 2006

Les dessins de Verity

Un exemple des petits dessins de Vee qu'elle accroche un peu partout chez nous ..



traduction :

AVANT L'ANNEE ERSMUS, Lukas, Rebecca, Mariantina, Verity et Jette habitaient ensemble à Naples. C'était merveilleux mais ..

APRES L'ANNEE ERASMUS (et plein de pizzas, de pates ..) c'est terminé ! La nourriture italienne ...

et je ramène de la mozzarella di buffala à Noel au premier qui me reconnait sur le dessin ! facile hein .. :)