lunedì, ottobre 16, 2006

petit post gourmand

Je voulais visiter toutes les églises de Naples comme un écrivain Français dont j'ai oublié le nom, mais on en dénombre 144 qui pour la plupart n'ouvrent que quelques fois par an .. je me contente donc d'observer les centaines de petits autels dans les rues. Il faudrait vraiment que je parle de la religion, c'est quelque chose de tellement omniprésent ici, et de la saleté aussi, des poubelles qui brulent, de la mafia, de tout plein de choses encore, mais le véritable objet de ce post est .. la nourriture ! Mon défi à moi sera de tester toutes les patisseries napolitaines et de trouver la pasticceria qui fait les meilleures sfogliete de la ville ! (Il s'agit d'un feuilleté fourré à la crème) Pour l'instant la meilleure se trouve spaccanapoli : la sfoglieta est tout simplement parfaite : craquante sur le dessus, moelleuse à l'intérieur, cuite et dorée à point, la crème onctueuse et goutue, tout ça pour un tout petit euro. J'adore cette ville !
Sinon l'università n'a pas de resto U, elle a simplement des accords avec des petits restaurants un peu partout. Je peux donc manger en ville avec ma carte de cantine : pizza, pasta, macDo, j'ai le choix. Le meilleur plan : un espèce de self service qui sert des plats cuisinés, le menu change tout les jours. On a le droit aux antipasti, aux pasta et au fruit : poivrons, tomates ou petits poulpes marinés, salades et bien sur une infinie variété de pates.
Je vous jure que je suis pas prete de revenir en France ! Meme si un petit saucisson, hum ..
On boit du vino frezzante, blanc ou rouge, à peine sucré et pétillant.
Je crois n'avoir jamais mangé de tomates aussi bonnes : elles sont toutes petites et on les achète chez des petits primeurs qui ne payent pas de mine. Pas de grand magasin, en tout cas pas en centre ville, à la rigueur quelques di per di (nos Casinos) : ici on fait la tournée des petits negozi : le crémier, le boucher, le primeur .. Les commerçants ne sont pas toujours extremement sympathiques, ça dépend. En bas de chez moi le bonhomme est assis au fond de sa boutique et ne bouge jamais : il montre du doigt ses produits et vous laisse le soin de peser, sa caisse devant lui ! Mais il me met toujours quelques feuilles de basilic dans le sac quand je lui prends des tomates :)
Sur ce je vous quitte pour rejoindre Floraine en terrasse Piazza San Domenico Maggiore, leurs sfogliete sont honnetes mais je vais opter pour le baba je pense ..

4 commenti:

colibri zoli ha detto...

ahhhh des tomates :) :) tinkiete nenette je tenvois bientot un tit saucissssssonnnn
jtd poupulle tu manques tj autant
pleins de pensées amicales de notre belle et douce croix rousse
un bonjour et bisous de toutes les fourmis en passant...
a bientot virtuellement ;)

xgotkxuz (vincent) ha detto...

miam :)

Camille ha detto...

j'ai faim ! ^^

Anonimo ha detto...

savez vous que marion s'est acheté l'aimant "sfogliattela" et qu'elle l'a accroché sur son frigo!

une histoire d'amour est née...