lunedì, novembre 27, 2006

Amalfi

Ce samedi, première sortie sur la côte Amalfitaine. Après une bonne heure de train jusqu'à Sorrento, Floraine, Magali et Maria-Jesus (Espagne) et moi embarquons dans le car direction Amalfi. En réalité il est beaucoup plus rapide de prendre le train jusqu'à Salerne puis de revenir jusqu'à Amalfi plutôt que de longer toute la côte depuis Naples, mais nous l'ignorons et en conséquence nous passons un peu plus d'une heure et demie le teint verdâtre à cause des virages et de la conduite sportive du chauffeur ! Ce que je regrette pas une seconde étant donné le paysage ..


La côte Amalfitaine est réputée pour être l'une des plus belles du monde, et je le crois volontiers. Une côte rocheuse, découpée, une falaise qui tombe dans la mer bleue, des villages perchés sur le flanc des montagnes. Nous passons le temps du voyage le nez collé à la vitre, fascinées, le coeur qui bat parce que à 1 m du car c'est le vide et en même temps un peu malades à force de virages ... Madonna que c'est beau !


photos prises à travers la vitre du car, mais comment rendre la magie de l'endroit ? vous n'avez qu'à venir me voir ..

Une fois à Amalfi, le temps de se remettre de ces émotions avec un caffe, nous pénétrons dans la cité. Amalfi est en fait une ancienne république maritime indépendante. La cité commerçait avec toute la méditerranée, principalement avec l'Orient, et était, du IX au XII siècle, une puissance maritime reconnue. Au XII siècle, elle est prise par le roi Roger II de Sicile et commence son déclin. C'est aujourd'hui un petit port de pêche et surtout le centre touristique et balnéaire de toute la côte. Nous avons la chance de pouvoir éviter la saison touristique, mais c'est vrai que les hôtels de luxe se succèdent tout le long et que mon caffe, soit dit en passant imbuvable, m'a couté 2 euros ! Mais tant pis, le lieu reste magique, un mélange de cultures méditerranéennes, des minuscules ruelles en escaliers toutes blanches (ma petite maé je me suis crue dans tes paysages marocains), et la cathédrale !!

La cathédrale, orientale au possible

Il est effet possible de pénétrer, pour la modique somme de 2 euros 50, dans le jardin d'Eden : le cloitre voisin de la cathédrale, le bien-nommé jardin du paradis ! Cet exeptionnel endroit nous ayant inspiré quelques réflexions philosophiques sur la notion de paradis, nous devons bientot reprendre la visite car notre amie Maria-Jesus, ou plutot Speedy Gonzalez, à déjà pénétré dans la cathédrale.


Massimo, petit chenapan, reviens ici tout de suite !


Et euh, toi Floraine, t'en penses quoi du paradis ?

Speedy moi et Magali

Nous traversons la cathédrale plutôt rapidement, ainsi que la crypte qui contient la dépouille de St André ( je suis désormais bénite par le 2ème apôtre de Jésus, pêcheur de son état), un peu trop rapidement d'ailleurs au goût du gardien qui entreprend de nous expliquer l'histoire du lieu :) Molto gentile mais il est l'heure d'aller tester les pâtisseries locales. (spécialisées dans le citron)


Lesquelles seront dégustées (englouties, dira Speedy Gonzalez) sur la plage les pieds dans l'eau face au soleil couchant, pour ensuite finir la journée à se balader dans les ruelles de la cité.

1 commento:

colibri ha detto...

very beautiful!!!!!