lunedì, dicembre 04, 2006

La disparition de Phil

18:36 : Philippine, étudiante française résidant à Santa Maria Capua Vetere, quitte le domicile de Floraine, étudiante française résidant à Naples, Piazza Municipio, pour rejoindre Sandra et Marie, étudiantes françaises (...) à la gare Garibaldi où elles se sont données rendez-vous à 19:00.

19:00 : Philippine n'est pas à la gare.

19:47 : Philippine n'est toujours pas arrivée sur le lieu du rendez-vous. Sandra et Marie, inquiètes, préviennent Floraine et prennent le train pour Santa Maria, pensant que Philippine est peut-etre partie sans elles et qu'elles la retrouveront chez elle.

22:03 : Philipine n'est pas chez elle. Sandra et Marie rapellent Floraine, qui appelle Marion.

22:29 : Marion rejoint Floraine pour constituer, avec Viola, italienne, la cellule de crise de Naples, en contact permanent avec la cellule de crise de Santa Maria constituée par Sandra, Marie et Theo (étudiant italien résidant près de Caserta, le nom exact du village n'étant pas connu du témoin).

( De 22:03 à 01:08 : Marie, Sandra et Theo sonnent chez Philippine dans l'espoir d'une réponse. La disparue ne possède pas de portable et est jusque là toujours introuvable. )

22:38 : Floraine, Viola et Marion vont signaler la disparition de la dénommée Philippine au commissariat de la Via Medina. Un agent de l'Etat leur explique qu'il est impossible de lancer des recherches avant 24h, et leur conseille d'appeller le 113 en faisant remonter la disparition au matin afin de lancer des recherches. Entre-temps le groupe de Santa Maria a aussi appellé les forces de l'ordre qui vérifie que Philippine ne se trouve dans aucun des hopitaux de la ville.

01:07 : Floraine décide d'appeller le 113, et commence à leur expliquer la situation.

01:08 : Le téléphone sonne. C'est Sandra : Philippine vient d'ouvrir la porte, elle dormait et n'a pas entendu la sonnette. Floraine, confuse, termine sa conversation avec son interlocuteur du 113. Philippine est vivante !!

Cette histoire peut sembler ridicule : appeller la police ? Se faire du souci alors que le plus vraisemblable était qu'elle soit au fond de son lit ? Pas tant que ça. Phil devait aller à un concert avec les filles, Sandra devait dormir chez elle, elle n'avait donc pas de raison de disparaitre comme ça ! En fait elle était simplement épuisée et avait pris son train, était allée se coucher en pensant qu'elle entendrait la sonnette.
On nous répète tellement que Naples est une ville dangereuse, qu'il ne faut pas sortir seul le soir, ect ect ... Qu'on finit par prendre les choses au sérieux ! Et à part nous, Phil ne connait pas énormément de monde ici, où aurait-elle pu etre ?

Bref cela nous fait rire maintenant mais on a eu TRES peur ..

1 commento:

Camille ha detto...

Sa craint !!