martedì, gennaio 09, 2007

Andalousie (1) On the road

Un post commun avec Maé

Nous voici enfin en Andalousie après un long et périlleux voyage à bord du superbe tank de Maé ! Le départ fut un peu laborieux : nos adieux s'éternisèrent autour d'un ultime saucisson brioché et nous partîmes digérer au commissariat de Caluire. Sans vraiment y croire, entre un plein d'essence et une vérification des pneus, nous fîmes halte là-bas afin de faire une procuration. Quelles bonnes citoyennes sommes-nous !
Après seulement 4h de retard sur notre planning, nous lançons enfin notre char à l'assaut des routes.
Une fois la nuit tombée, quelques kilomètres après la frontière, un indigène en képi nous intime l'ordre de stopper ! Nous ne saurons jamais l'objet de sa requête, puisque, une fois notre destination précisée, il nous suggère fermement de continuer notre route au plus vite.
Le lendemain, nous faisons bien involontairement 3 fois le tour de Barcelone et continuons notre route sans plus de péripéties pour arriver 3 jours plus tard à Granada.


Une nuit sur la route

Et le ptit dej !

A notre arrivée, éreintées, quelle n'est pas notre surprise de tomber nez à nez avec une japonaise, Mai (Prononcez Maille, comme la moutarde, qui est d'ailleurs montée au nez de Maé quand elle s'est aperçue que la sienne avait disparu ! Pensez-vous, une moutarde made in France, une vraie qui pique et qui n'est pas sucrée, introuvable dans ces contrées !), une coloc fraîchement débarquée à l'appart de Maé. Assez sympathique bien que parfois un peu étrange (gouffre culturel, encore plus profond que la moutarde), nous avons pu assister à sa découverte du Nutella ! La bouche ouverte, le nez retroussé, les yeux ronds comme ils ne l'ont jamais été, une chose est sûre : il faudra désormais planquer le pot ! Elle refusait de partager son appart et surtout sa salle de bain avec un coloc de sexe masculin, pourtant, une voix indubitablement masculine nous réveilla pendant la nuit :)

Mai (Maille ?!)

Malgré 2 nuits passées dans la voiture et une nourriture constituée essentiellement de mandarines, nous repartons aussitôt visiter Grenade. Alhambra, Albaicin, San Juan de Dios, le couvent de San Jeronimo ...


Ainsi que quelques bars à tapas ! :)

Lorsque nous sommes arrivées, c'était l'Epiphanie, la fête des rois mages. En Espagne, cette fête est considérée comme le Noël chez nous. Le 6 janvier est donc un jour férié que l'on passe en famille autour d'un bon repas précédé de la veillée le 5 où l'on s'échange des cadeaux. L'idée que ce soir-là, toutes les familles seraient réunies a tellement attristé Marion que nous, seules, loin des nôtres, nous l'avons passé avachies sur nos matelas à battre des records de jeux vidéos, mangeant tout ce qui nous passait sous la main (même de la semoule cuite au micro-ondes).

2 commenti:

Ginette ha detto...

j'aime ta plume! Quel bel oiseau...

colibri ha detto...

eh bien mes zamies kelle aventure!!!
vivement dautres nouvelles
gros bisous ma poulette
tu manques deja...