martedì, febbraio 27, 2007

Roma - 1


Je crois que l'on ne peut pas faire autrement que de tomber amoureux de cette ville. En tout cas pour moi ce fut le coup de foudre ! J'ai pu découvrir un peu mieux "la capitale du monde" cette semaine, 2 jours avec Sarah, Kevin et Mélisa et 2 jours avec Auriane qui a débarqué pour 2 semaines en ici. J'avais déjà eu un aperçu en décembre avec Lukas puis Dan et là je suis plus que confirmée dans mon coup de coeur ! Si je pouvais me débrouiller pour aller y passer un an ou deux .. Mais on verra ça plus tard. En attendant on fait les touristes ! Le tour classique : le coin des antiquités, le Colisée, le Vatican, quelques obélisques par ci par là, la fontaine de Trevi ... On a tout de même testé les pâtisseries romaines et surtout marché des kilomètres de quartiers en quartiers !

La place du Capitole

Le palais St Pierre

Il campo dei fiori (Place des fleurs)

La première auberge de jeunesse ! Peuplée de fous, entre la patronne complètement perchée, Giovanni qui dort sur le canapé dans le couloir et qui se lève la nuit pour insulter une espagnole qui s'amusait à faire entrer le chien dans la chambre au beau milieu de la nuit ..

Piazza del Popolo, point de départ du quartier chic du Trident


O% ! Sur le pont de l'isola Tiberina


Les pieds de Mélisa sur la colline de l'Aventino


La fontaine de Trevi, où l'on jette traditionnellement une pièce en gage de promesse de revenir à Rome

Et voilà, leur séjour s'est achevé samedi matin, ils reprennent la navette direction l'aéroport ! En tout cas merci d'être venus, c'était sympa ! Moi je profite d'une matinée seule pour visiter le Colisée avant l'arrivée d'Auriane à midi. L'entrée est un peu chère mais c'est très très impressionnant !

Sarah, Mélisa et Kevin !!

Mes premiers visiteurs !!! ouaaaaaaaiiiiiiiiiiis !!! vous avez géré !!
J'ai donc joué un peu à la guide touristique cette semaine :) Sant'Elmo, Procida, balades diverses et variées, une soirée de Carnaval, un repas avec Olivier Floraine et ses parents et quelques bons délires .. Pour finir en beauté à Rome !

Le plus difficile étant peut-être le réveil un peu matinal .. Vu qu'on est un peu marmottes dans la famille .. Au passage un aperçu de ma nouvelle chambre !


Une fois sortis de l'hibernation, un tour au marché ..


Et on monte à Sant'Elmo .. mmmh .. il fait beau ! Avec Jette qui monte voir Naples pour la dernière fois ..


Et on redescend par les petites rues.


Le dernier repas de Jette que nous avons accompagnée à l'aéroport le lendemain matin. Une coloc en moins en attendant l'arrivée d'Olivier quelques jours plus tard.


Du coup, déménagement dans la nouvelle chambre avec l'aide des mes invités !


Et direction Procida !

"Procida style"

A la recherche de coquillages !


Averses plus violentes les unes que les autres ..

Encore un jardin d'Eden !



Balades - Procida et Positano

Petit problème de chronologie puisque ces photos datent d'avant notre tour dans les Pouilles, ma ! fa niente !

Quelques photos de Procida où je suis retournée avec 2 amis français venus voir Floraine, à qui je fais un bisou soit dit en passant ! Ludo et Elo, j'espère bien vous recroiser un de ces 4, à Lyon en Sardaigne ou ailleurs :)

Et on est même pas fatigués, et Ludo se plaint presque pas !

Et une journée à Positano, un village de la côte Amalfitaine, avec Elodie. Très très joli, et d'autant plus agréable que le village d'ordinaire rempli d'étrangers était complètement désert. Encore une fois je réalise la chance que j'ai de pouvoir découvrir tout ses endroits hors saison ! Le temps est couvert et donne une allure sauvage à la côte que je ne connaissais que baignée de soleil, mais le printemps pointe déjà le bout de son nez et nombre de jardins sont déjà fleuris. En bref une balade très agréable !


martedì, febbraio 13, 2007

Puglia - 4ème jour

4ème jour : Matera - Napoli

Matera, la ville des sassi.


Les sassis sont des habitations troglodytes ancestrales en réhabilitation depuis le classement du lieu au patrimoine de l’humanité. Je crois qu’un petit historique s’impose pour comprendre la particularité de ces étonnantes habitations. (Là je dis encore merci Geoguide et merci à mon père pour ce guide qui me sert beaucoup) Les grottes de Matera sont habitées depuis le paléolithique. Grecs, Romains sont passés par là, suivis par les moines byzantins qui les transforment en chapelles souterraines.
On visite aujourd’hui ses églises-grottes pleines de fresques peintes à même la roche, les fameuses églises rupestres. Un homme rencontré sur place s’improvise guide et nous détaille les fresques byzantines, superposées les unes aux autres, en plus ou moins bon état. C’est à Matera qu’a été tourné La passion du Christ de Mel Gibson, et lui évidemment nous montre la croix que porte l’acteur du film, nous explique dans quel scène lui-même apparaît pour donner à boire au Christ et nous montre le chemin de croix. Le passage des américains a laissé des traces parfois surprenantes : un tag sur un mur proclame « Grazie Mel !! ». Visiblement les habitants sont habitués à ce que les cinéastes utilisent leur village si particulier comme cadre pour leurs films.
Pour revenir aux sassi, l’occupation des grottes connaît un essor avec l’augmentation de la population de la ville, jusqu’au XVIème siècle. Jusque là l’habitat dans les sassi semble harmonieux et adapté tant au climat qu’au relief. Mais à partir du XVIIème, les conditions de vie se dégradent et la population s’entasse dans les grottes. Carlo Levi (frère de Primo) dénonce cet état de fait et décrit les grottes « qui ne voient le jour et ne reçoivent l’air que par la porte. Certaines n’en ont même pas, on y entre par le haut au moyen de trappes et d’échelles. »
Un réaménagement urbain commencé dans les années 50 reloge les gens dans les nouveaux quartiers. Aujourd’hui à peine 200 familles habitent encore dans de véritables sassi, contre 15 000 personnes à cette époque.
Pénétrer dans le lascis de ruelles de Matera donne l’impression de remonter dans le temps. Nous sommes presque au moyen-âge, c’est un vrai dépaysement. Je trouve très impressionnant ces maisons imbriquées dans la roche, toutes grises, dont les portes semblent des trous noirs béants. C’est un peu le pays des ogres !




Je change un peu d’avis après le caffé : les gens semblent gentils (une mamie nous a fait la causette un bon moment) et le soleil est revenu.



Les entrées des antiques sassis sont aujourd’hui fermées


Je reste cependant sur un ma première impression : ces trous sombres ont quelque chose d’effrayant ! D’autant plus qu’ils sont presque tous abandonnés à présent, et comme il n’y a pas de touristes, nous sommes seules au milieu des sassis à moitié délabrés. Certaines parties du village sont en rénovation, le paysage changera probablement d’ici à quelques années. Pour l’instant ce décor moyen-âgeux fantastique me donne froid dans le dos. Mais les filles ne semblent pas partager mon malaise ?!
Matera reste un endroit à voir, ne serait-ce que pour ses merveilleuses peintures rupestres et pour l’histoire mystique des sassis.

Retour au XXIème siècle avec un pause dans une station-service où nous essayons de superbes perruques de dessin-animé ! Puis tout droit jusqu’au Naples ..

Je me rappellerais de ces 4 jours, autant pour les paysages que pour les délires avec mes 2 acolytes Floraine et Magali :)

Et Vive les Trulli !!!

Puglia - 3ème jour

3ème jour : Lecce - Gallipoli - Manduria - Taranto- Matera

C'est donc dans une forme olympique que nous repartons à l'assaut de Lecce le lendemain matin. Nous découvrons la vieille ville, aperçue la veille. Oh bonheur ! Quel calme ! Les gens circulent à vélo, pas de klaxons, très peu de voitures et de vespa. Les ruelles pavées sont propres, et à chaque angle nous découvrons de nouvelles églises baroques.


Le baroque de Lecce est très réputé, en particulier celui de la basilique Santa Croce.




Jolie ville !

Pique-nique, et nous rejoignons la côte à Gallipoli. Joli village dont la partie ancienne est construite sur un îlot relié au continent par un pont. Joli, mais il n’a pas le charme de Monopoli. Le Routard s’est un peu emballé pour le coup, mais peu importe, c’est toujours agréable de prendre le soleil au bord de l’eau. Et nous sommes au bord de la mer Ionienne, la troisième en 3 jours !



Une pause sur une plage de roche et de sable


Et une autre dans un bar de Manduria. Il paraît que je suis un peu bourrée ?! C’est pas moi qui pousse des hurlements sur la place du village remplie de vieil hommes qui papotent comme des commères. On ne pourra plus revenir ici, on est grillées à Manduria !
Dîner dans une trattoria de Taranto qui ne propose que des fruits de mer, au grand désespoir de Floraine .. Suivi d’une promenade dans la ville, rapide car l’ambiance rappelle celle de Naples : jeunes mecs autour de leurs scooters qui accostent toute personne de sexe féminin, ruelles sales et sombres.

On rejoint la Basilicate et Matera dans la soirée, on se fait quelques frayeurs en cherchant un endroit où dormir dans une banlieue industrielle assez glauque, et on finit par trouver un beau champ d’oliviers ! Je pense que les paysans qui sont passés sur leurs tracteurs au petit matin se rappelleront longtemps de nous, trois jeunes françaises entassées dans une voiture ! héhé